Test: Kingdom Hearts 3 !!

Kingdom Hearts 3 est arrivé et il existe finalement bel et bien !! Les fans ont attendu ce moment pendant une véritable éternité et il est donc encore un peu difficile de croire que le titre est bel et bien disponible dans nos rayons chez Swissgeek. Il faut dire qu’entre le deuxième jeu numéroté et ce troisième épisode, plus de 10 ans se sont écoulés, ce qui n’est clairement pas une petite broutille ! Une attente énorme pour un titre hors normes ? Difficile de répondre de façon aisée à une telle question, car la clef de cette réponse réside dans des millions de petits fragments dans le cœur de chacun des fans de la licence. En tout cas, une chose est certaine, le jeu est loin d’être une arnaque, comme beaucoup pouvaient le craindre.

Un constat se fait assez rapidement une fois le jeu lancé : C’est sacrément joli ! Et oui, Square-Enix ne se moque pas de nous et nous propose un jeu coloré au possible, qui fait d’entrée de jeu honneur aux productions Disney. On apprécie surtout le soucis du détail, il suffit de marcher sur le lit d’Andy de Toy Story pour comprendre à quel point les développeurs ont fait le boulot avec sérieux. 

Kingdom Hearts 3 rejoint Dragon Quest XI dans la liste des jeux très agréables à regarder du géant japonais et on ne peut qu’être heureux de constater que le studio sait encore produire des jeux qui tiennent techniquement, ainsi qu’esthétiquement clairement la route. Kingdom Hearts 3 est même un peu plus que cela, car par moments il sait même impressionner le joueur par son aspect esthétique. La qualité de l’animation des personnages et du bestiaire mérite même au passage une petite salve d’applaudissements de notre part. En plus de ce que l’on vient de citer, on peut encore parler de la qualité des environnement, du respect qu’ont eu les développeurs envers les différents univers de Disney que l’on visite, la finesse des textures et bien entendu, pour finir, de la solidité de la direction artistique, qui réussit le tour de force de rester totalement cohérente, malgré l’existence d’une bonne poignée d’univers arborant un grand nombre de styles différents. Bah oui, passer d’un monde réaliste, comme Pirates des Caraïbes à Toy Story, sans que cela ne choque le public le moins du monde, démontre quand même que la soupe est clairement bien servie. Les effets lumineux sont tous géniaux et il suffit de regarder la première attaque de type attraction de Disney, pour se rendre compte à quel point tout ce qui concerne la gestion des effets lumineux a été géré avec une grande minutie. 

Le titre est également très fluide et même si ce n’est pas parfait cela suffit amplement pour s’amuser comme un fou. Les plus pointilleux noteront quelques petites variations d’images par seconde. Oui, le titre de Square-Enix accuse quelques petits soucis, comme un framerate oscillant entre 45 et 58 images par secondes sur un écran supérieur à du 1080P sur une PS4 Pro et tourne entre 43 et 50 images par seconde en 1080P sur une PS4 de base, mais heureusement cela ne reste pas gênant en plein jeu. La meilleure option pour en profiter en 60 images par seconde, c’est d’avoir une PS4 Pro et un téléviseur Full-HD en désactivant le super sampling dans le menu de la machine. Une autre petite chose que l’on pourrait encore reprocher à ce KH, mais aussi à la licence en général, c’est qu’elle manque toujours par endroits d’un peu de vie. Il y a quand même du mieux à ce niveau, mais les interactions avec les PNJ existants sont loin d’êtres convaincantes, la ou un Dragon Quest XI s’en sort bien mieux. 

Une fois la manette en main et les principes de base de la licence en tête, qui sont d’attaquer un adversaire grâce à la Keyblade, se défendre à l’aide de cette dernière, faire une roulade pour esquiver et pour finir sauter, on est vite propulsé dans une bonne poignée de combat pour se faire la main. Une chose s’impose rapidement : c’est que Kingdom Hearts, reste Kingdom Hearts ! C’est agréable à manier, c’est fluide, la transition entre le combat au sol et aérien est naturelle et pour finir on déglingue les ennemis à la pelle avec un plaisir non dissimulé. Tout cela se fait naturellement grâce à un système de Lock, qui fait toujours des merveilles et dont beaucoup devraient encore s’inspirer aujourd’hui, comme Devil May Cry 5 qui en aurait un peu besoin. Bien entendu le système de menu rapide façon Rpg est toujours sur la gauche de l’écran et il est possible de s’y promener grâce aux touches directionnelles, il est ainsi possible d’accéder à divers raccourcis, ou encore utiliser des objets. Contrairement à beaucoup de jeu, qui se tournent de plus en plus vers les codes du Rpg, Kingdom Hearts reste toujours assez superficiel sur ce point et le menu principal nous permet grosso modo de voir nos compétences, d’équiper des armes et quelques autres équipements. Bien entendu cela est suffisant et c’est certainement une bonne chose que tout cela reste superficiel dans un tel titre, pour que le jeu puisse garder son aspect défouloir et A-Rpg nerveux totalement intact. Kingdom Hearts 3 reste donc un jeu avec un système de combat solide et on peut vous dire sans détour que les Boss restent souvent impressionnants, même si parfois ils sont tellement gros qu’ils peuvent causer quelques légers problèmes de caméra, qui pourront titiller les joueurs les plus nerveux. L’autre force de ce troisième opus, c’est qu’il sait proposer à quasiment chaque mondes visités des situations particulières, qui renouvellent petit à petit l’expérience de jeu sur le long terme. C’est vrais, modifier le déroulement du jeu peu à peu, pour le garder toujours surprenant permet d’intriguer le joueur tout le long d’une aventure vidéo-ludique. Malheureusement, deux ou trois mondes sont un peu en dessous des autres, mais cela reste correct, compte tenu du nombre et de la taille de chaque mondes que l’on peut visiter. On pourrait aussi parler des vaisseaux Gummi pendant un long moment et il faut savoir que les développeurs ont eu la bonne idée de ne pas obliger les joueurs à y participer pour la plupart du temps, même s’il est vraiment dommage de passer à côté, tant ce mini-jeu est bien meilleur que par le passé et qu’il donne lieu à des phases de shoot’em up, qui valent le coup d’œil pour les amateurs du genre. 

Pas de vrais défauts, alors il est parfait !? 

Malheureusement non, Kingdom Hearts 3 n’est pas parfait ! Le pire c’est que c’est souvent la faute à de petites choses, qu’il était pourtant très simple d’éviter pendant la conception de cette œuvre. Tout d’abord l’histoire de la série est très complexe et cet opus fait le choix de diviser son déroulement en deux parties distinctes. La première partie s’articule grosso modo autour des mondes Disney et la deuxième autour de tout l’univers mis-en-place par Kingdom Hearts. On aurait aimé un épisode bien plus équilibré sur ce point, comme pouvait le faire Kingdom Hearts 2, pour un épisode final. Kingdom Hearts est quand même censé être un cross-over entre Disney et Final Fantasy à la base avec au milieu un univers bien à lui qui permet au deux autres de fusionner à la perfection. C’est simple, Square-Enix n’a pas réussi à préserver cet équilibre important, qui était un peu mieux respecté dans KH1 et KH2 et a en plus de cela balancé tout ou presque de ce qui touche à Final Fantasy à la corbeille d’un revers de la main. On aurait pu passer outre, si les développeurs n’avaient fait que mettre de côté les Keyblade très stylées tirées de FF et ce genre de détails, mais jeter des personnages récurrents, qui étaient des amis du héros, nous paraît complètement absurde ! Les fans attendaient pour clore cet arc que les personnages les plus proches de Sora soient présent dans une ou deux scènes mémorables façon KH2, mais on attend que ce moment arrive en vain. Bref, un choix étrange de la part du créateur Tetsuya Nomura, qui voulait certainement se venger un peu de ce que Square-Enix à fait à son Final Fantasy Versus XIII. En plus de cela un Boss récurrent que l’on espérait tous affronter, n’est pas de la partie non plus : quel dommage ! Au niveau des autres petites choses qui ne vont pas, nous pouvons ajouter le mode stable, qui est censé nous proposer un 30 images par seconde totalement stable, mais comme il ne fait pas ce qu’il doit faire, on peut rapidement l’oublier. La difficulté a aussi été largement revue à la baisse et le mode de difficulté le plus élevé reste encore parfois plus facile que le premier et deuxième Kingdom Hearts en mode normal. Pour ce dernier point nous pouvons un peu tempérer nos propos, car il faut savoir que le créateur du jeu a annoncé travailler sur un mode de difficulté plus corsé et qui sera disponible gratuitement. Dommage quand même de devoir attendre pour quelque chose d’aussi important quand on sait que beaucoup de joueurs de Kingdom Hearts aiment relever les challenges du jeu dans une difficulté bien corsée. La durée de vie en ligne droite du titre est également un peu faiblarde pour un KH canonique, on atteint les 30 heures de jeu pour le joueur pressé, mais il y a quand même de quoi faire si on veut retourner le titre dans son entier, même si cela s’avère parfois moins passionnant que les précédents opus.   

Yoko Shimomura livre une bande son très solide, comme à son habitude, mais on ne peut s’empêcher de dire qu’il y a un petit coup de mou de la part du chèque de Square-Enix, pour la bande sonore. Beaucoup de thèmes ont été repris des épisodes précédents et remixés d’une bien belle manière pour l’occasion, mais pour un opus final, on aurait préféré avoir moins de remixes et plus d’inédits et ce pour pouvoir profiter au mieux du talent de cette compositrice de renom. Aucune VF non plus à l’horizon, comme pouvaient les deux premiers opus sur PS2 et c’est bien malheureux…  Les voix japonaises quant à elles ne sont pas disponibles non plus et on doit se contenter de la version anglaise que certains apprécient chez nous et d’autres moins.

Difficile de résister, ou il ne faut pas craquer ?

Quoi que dise notre test, la plupart des fans iront certainement se procurer le précieux un jour ou l’autre, pour se faire un avis personnel sur la bestiole. Pour les autres, sachez que Kingdom Hearts 3 reste un jeu toujours très agréable à manier, fun pendant la majorité de l’aventure et avec une dose de combats épiques à souhait, ou on aime être un gros bourrin pour dézinguer le plus d’ennemis possibles. Le tout est accompagné par des graphismes qui en jettent et une musique qui fait vibrer. Bref, Kingdom Hearts 3 est un vrai bon titre qui nous rappelle souvent pourquoi on aime le jeu vidéo. Il n’est juste pas parfaitement équilibré au niveau de son histoire, accuse deux ou trois petites baisses de régime dans certains mondes et ne respecte pas parfaitement tous les personnages qui ont été mis en place dans les opus précédents, ce qui est vraiment dommage quand on a au centre de l’intrigue, un héros qui est censé toucher tous les cœurs… Ah oui, on perd la VF de qualité des deux opus numérotés. Bon sang, pourquoi !?

Note Finale : 4.8 / 6    

+

Système de combat fun et dynamique à souhait. 

Système de Lock toujours aussi bon.

Se renouvelle la plupart du temps tout au long de l’aventure. 

Très beau.

Les mondes de Disney n’ont jamais été aussi jolis et respectés dans un jeu vidéo. 

Des passages complètements fous.

Effets lumineux terribles.

Certains Boss hallucinants. 

La fin de l’arc du chercheur des ténèbres.

Jeu peaufiné jusqu’au bout. 

L’OST, même si trop de thèmes remixés sont présent. 

Trop facile même en expert. 

Deux blocs trop distincts dans l’histoire qui font que l’intrigue avance de façon peu rythmée. 

Des personnages proches de Sora, qui ne répondent pas présent, pourquoi !?

Un Boss secret qu’on attendait tous au tournant et qui n’est pas présent.

Quelques baisses de framerate. 

Un mode « Stable » à 30 FPS, qui sert à rien, à cause d’un trop grand soucis de Frame-Pacing. 

Une durée de vie trop juste en ligne droite. 

Des mondes encore un peu sans vie. 

Trop de collectibles un peu inutiles ?  

Doublage français inexistant et voix japonaises pas disponibles. 



Share Button

27 Commentaires

  1. Bonsoir les amis 🙂
    Encore une fois un super boulot ! Immense bravo à vous !
    C’est toujours un plaisir de lire vos tests, chroniques et autres news.
    Bonne continuation et à très vite ^^

  2. Malgré votre avis, je continue a me dire si cette attente en valait la peine,certe la difficulté n’as jamais été le centre du jeux.

    Je me le ferais tout de même,comme d’habitude mais va falloir aussi le faire duré.

  3. Un jeu qui donne vraiment envie. Combat fun boss secret la qualité des graphismes surtout le monde Disney ❤️❤️❤️ c’est superbe
    Merci de nous gâter

  4. depuis le temps qu’on l’attendais !!!! les nouveaux mondes sont trés beau , graphiquement c’est vraiment le top , un peu trop court a mon gout mais c’est un kingdom hearts donc pardonner lol . un trés bon jeu <3

  5. Votre test est sûrement très détaillé ,clair et facile à lire mais çà je ne le verrai seulement si à mon tour j’ai la chance de jouer à #KingdomHearts3

  6. Merci pour cet article qui malgré le fait que ça à l’air facile. Cela reste un bon jeu je pense en famille

  7. Sympa ce test! Il donne bien envie en tout cas (déja que j’ai adoré les précédents volets!)

    Merci en tout cas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*